Bienvenue sur le blog du projet de port de plaisance sur les communes de Tréffiagat et du Guilvinec.

Bienvenue sur le blog du projet de port de plaisance sur les communes de Tréffiagat et du Guilvinec.

Ce blog a été créé de manière à communiquer plus aisément sur l’avancement du projet d’aménagement d’un port de plaisance dans l’arrière-port.

Vous pouvez trouver sur ce blog différents documents vous permettant de comprendre les différentes étapes de montage du projet et le programme détaillé de l’opération, mais aussi des documents techniques qui seront mis à ligne à l’avancement des études du concepteur, des liens vers des interviews et/ou articles de presse, des liens vers d’autres articles intéressants directement ou indirectement notre projet plaisance.

Vous pouvez aussi poser vos questions dans la rubrique « Contact ».

Pourquoi le choix de la plaisance ?

Le projet plaisance est avant tout un objectif de développement des activités économiques. Les deux communes souhaitent développer la filière professionnelle dans un territoire qui dépend exclusivement de la pêche. La pêche restera prioritaire et l’activité principale de nos deux communes. Par contre les élus souhaitent diversifier les activités existantes et ainsi mutualiser les moyens humains et techniques (formation, filière professionnelle, outillage, etc…).

Ce projet engendrera des retombées techniques et touristiques de la plaisance et par les non-plaisanciers. En effet, nous prévoyons l’installation de nouvelles entreprises diversifiant l’activité liée à la mer. Nous avons d’ailleurs reçues de nombreuses entreprises (chantiers navals, port à sec, etc…) désirant s’installer dans la zone intercommunale de Toul Car Braz en prévision du projet plaisance.

Le port de plaisance développé aussi de nouvelles offres touristiques, inexistantes aujourd’hui sur nos communes. Nous arrivons à attirer des touristes sur nos communes, mais nous n’arrivons pas à les garder. Demain, nous souhaitons leur offrir la possibilité et surtout l’envie de rester.

image010

Le deuxième point essentiel sur le choix de la plaisance est la situation de l’implantation du projet :

  • Le projet se situe dans un espace portuaire sous exploité dont les ouvrages de protection contre la houle existent déjà et dont la sédimentation est quasi nulle. Nous ne construisons pas un nouveau port en mer et nous ne modifions pas le trait de côte. Nous contribuons à l’évolution du port, principale activité économique de nos communes qui ont tout au long de leur histoire ont grandi avec l’évolution du port.
  • Le port de Guilvinec-Léchiagat se situe dans le bassin de navigation le plus demandé. L’Archipel des Glénan, les ports bretons, la côte sauvage mais surtout la culture du nautisme en font un plan d’eau attractif. Le port se situe sur une route dont le flux de croisière est très important et sa situation en fait le premier port abri sur la route Camaret / Concarneau.

 image012

Le troisième point qui confirme le précédent est les résultats de l’étude sur les besoins réels en places dans les ports de plaisance du Finistère Sud qu’a menée le Syndicat Intercommunal Ouest Cornouaille (SIOCA) et que la Communauté de Communes du Pays Bigouden Sud (CCPBS) en 2012. Ce travail de fourmis d’analyse de l’ensemble des listes d’attente pour repérer les doubles inscriptions, les personnes qui possédaient déjà un bateau etc…. ont révélé une liste de 3 974 demandes réelles. Si on comptabilise l’ensemble des projets portuaires, on ne répondrait qu’à 24% de la demande réelle dans les 10 années à venir.

image014

Advertisements